#Actualité

Sodebo Ultim 3 s’est élancé à l’assaut du Trophée Jules Verne Top depart !

Parti mardi à 16h30 de sa base de Lorient, Sodebo Ultim 3 a franchi dans la nuit de mardi à mercredi, à 02h 55min (heure française), la ligne de départ du Trophée Jules Verne, située entre le phare de Créac’h (Ouessant) et celui du Cap Lizard (sud-ouest de l’Angleterre). 

Avant de s’élancer, Thomas Coville et ses sept hommes d’équipage ont effectué mardi matin une ultime navigation destinée à valider la réparation effectuée par l’équipe technique sur le foil tribord de Sodebo Ultim 3, qui avait été endommagé le 8 octobre suite à un choc avec un OFNI.

Revenus à Lorient à la mi-journée, ils ont repris la mer trois heures plus tard pour profiter d’une situation météo favorable. « On voulait pouvoir être opportunistes et prendre la fenêtre qui nous permettrait de décoller le plus tôt possible. On pense que nous avons une carte intéressante à jouer », a commenté Thomas Coville au moment de quitter le ponton.

A quoi ressemble cette fenêtre météo ?

« Ils vont s’élancer en tribord amure dans un vent de nord-ouest assez instable d’une vingtaine de nœuds, des conditions gérables pour un équipage de huit, répond Jean-Luc Nélias. Ils devraient ensuite avoir du vent fort de nord au large du Portugal avant de descendre rapidement vers l’équateur qu’ils pourraient franchir en moins de cinq jours. Une fois dans l’hémisphère Sud, l’enjeu est de négocier au mieux l’anticyclone de Sainte-Hélène pour arriver en moins de 12 jours au Cap des Aiguilles, en entrée d’océan Indien. Il faut pour cela attraper une dépression au niveau du Cabo Frio, à la hauteur de Rio, qui peut permettre de « couper le fromage » dans l’anticyclone, donc de faire une route plus courte et à haute vitesse. C’est ce que nous recherchons avec cette fenêtre, mais cela reste difficile à prédire, car c’est assez éloigné dans le temps et que la zone est instable. »

Pour s’emparer du Trophée Jules Verne, détenu depuis le 26 janvier 2017 par Idec Sport en 40 jours 23 heures 30 minutes et 30 secondes, Thomas Coville, François Duguet, Sam Goodchild, Corentin Horeau, Martin Keruzoré, François Morvan, Thomas Rouxel et Matthieu Vandame doivent couper la ligne à Ouessant avant le mardi 5 janvier à 2h25min (heure française, sous réserve du WSSRC).

 

Patricia Brochard, Co-Présidente de Sodebo :

« Le Trophée Jules Verne est un record d’anthologie qui a été battu par les plus grands noms de la course au large. Cette tentative de record autour du monde en équipage, arrive dans un contexte particulier et j’espère qu’elle fera rêver le public autant qu’elle nous fait rêver chez Sodebo. Pour la 1ère fois, nous allons découvrir Sodebo Ultim 3 en mode volant.  Nous allons aussi partager la vie d’un groupe constitué par Thomas. Cette équipe est incroyable, elle réunit des marins de grands talents, audacieux, avec des expériences différentes et complémentaires. Dans l’entreprise, nous mettons le collaboratif au cœur de nos projets car nous sommes convaincus que l’intelligence collective est créatrice de valeur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons choisi comme emblème « l’esperluette », qui symbolise le « et », le « ensemble » et que nous l’avons placé au cœur du bateau. Ces moments qui précèdent un départ sont toujours très exaltants, c’est un brassage d’émotions fortes ! Nous sommes tous derrière Thomas et l’équipe et allons vivre intensément cette aventure. »

Nos articles similaires